Les institutions pontissaliennes


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Forgeron

Aller en bas 
AuteurMessage
salbator
Visiteur
avatar

Messages : 1793
Date d'inscription : 06/12/2007
Localisation : A la pêche

MessageSujet: Forgeron   Mer 6 Aoû - 21:37

LE FORGERON



->Remarques générales

*Le métier de forgeron est un métier pour les niveaux 2

* Le forgeron peut fabriquer différents objets en fer.

*Demandez au Maire de votre commune avant de vous décider, si il n'y a pas trop de forgerons au village pour éviter la surproduction.



->Le métier de forgeron.

1)Il faut acheter des stères de bois et du minerai de fer sur le marché.

2)Le forgeron transforme ensuite ses stères de bois et son minerai de fer en couteaux, seaux cerclés, haches et fer brut.



Les forgerons peuvent transformer en une journée :
- trois couteaux / jour , qui nécessite une journée de travail, un stère de bois et un minerai de fer.
- Une hache, qui se fabrique en plusieurs étapes.
- Une hache, ( aiguiser ) qui nécessite une journée de travail et une hache non aiguisée.
- Un kilo de fer brut qui nécessite une journée de travail, deux stères de bois et deux minerais de fer.
- Une lame de hache qui nécessite une journée de travail, et un stère de bois plus un kilo de fer brut .
- Une hache non aiguisée, qui nécessite une journée de travail, un manche et une lame de hache .
- Trois seaux, qui nécessite une journée de travail, trois seaux non cerclés, un stère de bois et un minerai de fer, le forgeron peut fabriquer trois seaux en une journée de travail.




-> Prix de vente et revenu.

*Prix : bien que libre , les prix doivent respecter une certaine fourchette "d'honnêteté" où consommateur et producteur sont tous deux bénéficiaires.
*Revenu: un charpentier gagne 24écus comme pour les autres artisans.
La liste détaillée des prix de vente est disponible => ICI



* Prix d'achat du stère de bois.
- Environ 4 écus.
* Prix d'achat d'un manche.
- Environ 9.75 écus.
* Prix d'achat du minerai de fer.
- Environ 20 écus.




-> Fabrications.

- Une hache, qui se fabrique en plusieurs étapes.
1) Premier jour : Tout d'abord, avec deux kilos de minerai de fer et deux stères de bois, il fabrique un kilo de fer brut.
2) Deuxième jour : Il coule ensuit une lame non forgée avec un kilo de fer brut et une stère de bois.
3) Troisième jour : Il façonne ensuite une lame de hache en utilisant une nouvelle stère de bois.
4) Quatrième jour : Il y adapte un manche pour obtenir une hache non aiguisée.
5) Cinquième jour : Il se charge ensuite de l'aiguiser..



-> Information.

Le forgeron travaille aussi pour la mairie en achetant ses haches non aiguisées, qu'il aiguise pour ensuite lui revendre.

Les manches sont disponibles près du charpentier.
Les seaux non cerclés sont disponibles près du charpentier.




LE FORGERON L'ATELIER DU FORGERON Autrefois, le forgeron avait un rôle social important dans le village.
Il fabriquait un grand nombre d'outils et objets nécessaires au travail des champs. Trois personnes étaient nécessaires pour tenir une forge :

*
L'apprenti (soufflet, maintient du feu).
*
Le compagnon dont le rôle ici est marteau-pilon.
Il est en tenue de loge (tenue de cérémonie). Son bâton pouvait aussi être une arme. On remarque également la boucle d'or à l'oreille. Ces grands rubans portent les couleurs de son métier.

Lorsqu'il devient compagnon - FINI, il doit réaliser un chef d'œuvre. Il fait le Tour de France pour apprendre et parfaire ses connaissances (lire, écrire, dessiner).
Le Compagnonnage date de la création des cathédrales. Le Tour de France existe encore de nos jours et comporte des règles de travail et de vie très contraignantes. Le but reste le même : la recherche de la perfection dans le travail.

Le forgeron supervise et finit le travail. De nos jours, le métier s'apprend à l'école alors qu'autrefois, il s'apprenait chez eux.

LA TECHNIQUE
Pour faire rougir le fer, le feu devait être maintenu incandescent. Pour l'attiser, l' apprenti se servait d'un soufflet. Les pinces permettaient de ne pas se brûler. C'est sur l'enclume qu'il tordait le fer et façonnait les différents objets : la pioche, les pièges, les chenets, le moule à gaufres, le soc de l'araire en bois (placé derrière le forgeron). Quand il ne fabriquait pas les outils, il les entretenait. Le FORGERON était aussi MARECHAL FERRANT

Sur la forge : tenailles et pinces diverses.

Le maréchal - ferrant était indispensable il y a encore quelques années. Différents fers sont exposés :
- Le grand pour le cheval, le petit pour l'âne ou le mulet. Le fer à cheval est fait d'une seule pièce, alors que le fer à bovin est en deux parties : l'animal ayant deux ongles à chaque patte, les fers étaient cloués sur le côté (même principe pour les bœufs).

On labourait avec des bœufs ou des vaches attelés et ferrés. Pour la vache, le joug est incurvé sur le cou. Une courroie en cuir relie les cornes de la bête aux deux fers du joug. Le système du joug simple permettait de passer deux anneaux pour atteler la charrette. Le joug double servait pour deux animaux. On peut voir que le socle de la charrue est en bois. Les brancards sont les deux bras de la charrette. Ils passaient donc dans les anneaux du joug. Parfois il n'y avait qu'un seul bras : le timon. La muselière permettait non seulement de diriger l'animal mais aussi d'éviter qu'il ne soit tenté de brouter.

La maquette du travail à vache : le forgeron utilisait un travail pour immobiliser l'animal. Une fois que ses cornes étaient liées, son corps sanglé, on le hissait. Contre le mur, une queue de cheval : elle permettait tout comme le filet, de chasser les mouches durant le ferrage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcas
Conseiller municipal
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 38
Localisation : Pontarlier

MessageSujet: Re: Forgeron   Lun 15 Déc - 17:56

LE FORGERON



->Remarques générales

*Le métier de forgeron est un métier pour les niveaux 2

* Le forgeron peut fabriquer différents objets en fer.

*Demandez au Maire de votre commune avant de vous décider, si il n'y a pas trop de forgerons au village pour éviter la surproduction.



->Le métier de forgeron.

1)Il faut acheter des stères de bois et du minerai de fer sur le marché.

2)Le forgeron transforme ensuite ses stères de bois et son minerai de fer en couteaux, seaux cerclés, haches et fer brut.



Les forgerons peuvent transformer en une journée :
- trois couteaux / jour , qui nécessite une journée de travail, un stère de bois et un minerai de fer.
- Une hache, qui se fabrique en plusieurs étapes (5).
- Un kilo de fer brut qui nécessite une journée de travail, deux stères de bois et deux minerais de fer.
- Une lame de hache qui nécessite une journée de travail, et un stère de bois plus un kilo de fer brut .
- Une hache non aiguisée, qui nécessite une journée de travail, un manche et une lame de hache .
- Une hache, ( aiguiser ) qui nécessite une journée de travail et une hache non aiguisée.
- Trois seaux, qui nécessite une journée de travail, trois seaux non cerclés, un stère de bois et un minerai de fer, le forgeron peut fabriquer trois seaux en une journée de travail.
- Une épée, qui se fabrique en plusieurs étapes (5).
- Un kilo de fer brut qui nécessite une journée de travail, deux stères de bois et un minerai de fer.
- Une lame d'épée qui nécessite une journée de travail, et un stère de bois plus un kilo de fer brut .
- Une épée non aiguisée, qui nécessite une journée de travail, un kilo de fer brut et une lame d'épée .
- Une épée, ( aiguiser ) qui nécessite une journée de travail et une épée non aiguisée.
- Un casque, qui nécessite une journée de travail, deux kilos de fer brut plus deux peaux .





-> Prix de vente et revenu.

*Prix : bien que libre , les prix doivent respecter une certaine fourchette "d'honnêteté" où consommateur et producteur sont tous deux bénéficiaires.
*Revenu: un charpentier gagne 24écus comme pour les autres artisans.
La liste détaillée des prix de vente est disponible => ICI



* Prix d'achat du stère de bois.
- Environ 4.25 écus.
* Prix d'achat d'un manche.
- Environ 9.75 écus.
* Prix d'achat du minerai de fer.
- Environ 20 écus.




-> Fabrications.

- Une hache, qui se fabrique en plusieurs étapes.
1) Premier jour : Tout d'abord, avec deux kilos de minerai de fer et deux stères de bois, il fabrique un kilo de fer brut.
2) Deuxième jour : Il coule ensuit une lame non forgée avec un kilo de fer brut et une stère de bois.
3) Troisième jour : Il façonne ensuite une lame de hache en utilisant une nouvelle stère de bois.
4) Quatrième jour : Il y adapte un manche pour obtenir une hache non aiguisée.
5) Cinquième jour : Il se charge ensuite de l'aiguiser..



-> Information.

Le forgeron travaille aussi pour la mairie en achetant ses haches non aiguisées, qu'il aiguise pour ensuite lui revendre.

Les manches sont disponibles près du charpentier.
Les seaux non cerclés sont disponibles près du charpentier.




LE FORGERON L'ATELIER DU FORGERON Autrefois, le forgeron avait un rôle social important dans le village.
Il fabriquait un grand nombre d'outils et objets nécessaires au travail des champs. Trois personnes étaient nécessaires pour tenir une forge :

*
L'apprenti (soufflet, maintient du feu).
*
Le compagnon dont le rôle ici est marteau-pilon.
Il est en tenue de loge (tenue de cérémonie). Son bâton pouvait aussi être une arme. On remarque également la boucle d'or à l'oreille. Ces grands rubans portent les couleurs de son métier.

Lorsqu'il devient compagnon - FINI, il doit réaliser un chef d'œuvre. Il fait le Tour de France pour apprendre et parfaire ses connaissances (lire, écrire, dessiner).
Le Compagnonnage date de la création des cathédrales. Le Tour de France existe encore de nos jours et comporte des règles de travail et de vie très contraignantes. Le but reste le même : la recherche de la perfection dans le travail.

Le forgeron supervise et finit le travail. De nos jours, le métier s'apprend à l'école alors qu'autrefois, il s'apprenait chez eux.

LA TECHNIQUE
Pour faire rougir le fer, le feu devait être maintenu incandescent. Pour l'attiser, l' apprenti se servait d'un soufflet. Les pinces permettaient de ne pas se brûler. C'est sur l'enclume qu'il tordait le fer et façonnait les différents objets : la pioche, les pièges, les chenets, le moule à gaufres, le soc de l'araire en bois (placé derrière le forgeron). Quand il ne fabriquait pas les outils, il les entretenait. Le FORGERON était aussi MARECHAL FERRANT

Sur la forge : tenailles et pinces diverses.

Le maréchal - ferrant était indispensable il y a encore quelques années. Différents fers sont exposés :
- Le grand pour le cheval, le petit pour l'âne ou le mulet. Le fer à cheval est fait d'une seule pièce, alors que le fer à bovin est en deux parties : l'animal ayant deux ongles à chaque patte, les fers étaient cloués sur le côté (même principe pour les bœufs).

On labourait avec des bœufs ou des vaches attelés et ferrés. Pour la vache, le joug est incurvé sur le cou. Une courroie en cuir relie les cornes de la bête aux deux fers du joug. Le système du joug simple permettait de passer deux anneaux pour atteler la charrette. Le joug double servait pour deux animaux. On peut voir que le socle de la charrue est en bois. Les brancards sont les deux bras de la charrette. Ils passaient donc dans les anneaux du joug. Parfois il n'y avait qu'un seul bras : le timon. La muselière permettait non seulement de diriger l'animal mais aussi d'éviter qu'il ne soit tenté de brouter.

La maquette du travail à vache : le forgeron utilisait un travail pour immobiliser l'animal. Une fois que ses cornes étaient liées, son corps sanglé, on le hissait. Contre le mur, une queue de cheval : elle permettait tout comme le filet, de chasser les mouches durant le ferrage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com
 
Forgeron
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Forge Normande.
» cherche forge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les institutions pontissaliennes :: La bibliothèque municipale :: Les guides :: Le Guide des artisans-
Sauter vers: